Combien d’alpagas pour en vivre ?

WEB Troupeau alpaga courseCombien faut-il d’alpagas pour pouvoir vivre de notre élevage ?  Voilà la question qui nous est le plus souvent demandée et à laquelle, malheureusement, il n’existe pas de réponse universelle « one size fits all ».  Tout dépendra de votre plan d’affaires, de vos sources de revenu et, naturellement, du revenu que vous désirez obtenir pour considérer en vivre.

Comme dans toute entreprise, un élevage d’alpagas passera par une phase d’investissement, suivie d’une phase où l’objectif sera d’atteindre la rentabilité pour enfin réussir à fournir un revenu aux propriétaires.

Atteindre la rentabilité

Nous avons présentement une cinquantaine d’alpagas.  Il est possible d’être rentable avec un troupeau beaucoup moins gros.  En fait, tout format de troupeau peut être rentable car en vendant 1 femelle double enregistrement par année, on couvre les frais d’une ferme d’une vingtaine d’animaux au moins.  Par contre, plus on vend tôt, plus on réduit la croissance du troupeau et plus on coupe le revenu futur, ce qui peut retarder le point où il est possible d’en vivre.  Certains éleveurs vont attendre d’atteindre un troupeau d’une grosseur qui leur permet d’en vivre avant de vendre un animal, d’autres vont vendre plus rapidement pour rentabiliser mais n’en feront pas leur revenu principal avant plusieurs années.  Cela reste un choix stratégique bien personnel.

Les sources de revenus

Dans l’élevage d’alpagas, vous avez la possibilité de tirer votre revenu de 2 sources différentes : la vente d’animaux de reproduction et la vente de la fibre ou du produit transformé.  Certains vont se concentrer sur l’un ou l’autre de ces aspects de l’élevage.  Pour notre part, nous n’avons pu choisir car nous aimons ces deux volets de notre entreprise.  De plus, nous croyons que le succès de l’un entraîne le succès de l’autre et la combinaison des deux assure une stabilité financière plus qu’importante pour une famille avec 4 enfants!

La vente d’animaux reproducteurs

Scénario doubles enregistrements

Pour pouvoir vivre de la vente d’animaux reproducteurs, tout va dépendre du revenu que vous désirez en tirer.  Je vous suggérerais de compter 2 femelles double enregistrement par tranche de 7 500$ de revenu annuel, voici pourquoi :

sprinkles_shablis_oct10s

  • Une femelle fera 50% de mâle et 50% de femelles donc 2 mamans donnent 1 bébé femelle. Une femelle enceinte de bonne qualité a une valeur de vente d’environ 10 000 à 15 000$ une fois accouplée
  • On ignore la valeur des mâles car ils doivent être exceptionnels pour être vendus comme reproducteur alors leur valeur est trop incertaine pour l’inclure dans nos calculs
  • Il faut compter de 10% à 20% de pertes de crias à venir (ce pourcentage comprend les grossesses qui ne prennent pas, les avortements et les pertes de crias à la naissance ou après)
  • Il faut couvrir le fond de roulement de la ferme.

Donc, en considérant que 2 femelles vous ferons 1 cria femelle qui sera vendue 2 ans plus tard à 10 000$, vous pouvez compter environ 7 500$ de profit au bout de 2 ans.  C’est un chiffre approximatif, mais ça vous donne un bon ordre de grandeur.

Scénario simples enregistrements

Si vous désirez avoir des femelles simples enregistrements, à qualité égale il vous faudra environ 3 fois plus de femelles, voici pourquoi :

  • Une femelle simple enregistrement de bonne qualité vaut environ 5000$ sur le marché actuel
  • Pour obtenir un revenu de 10 000$, il vous faudra 4 mamans simples au lieu de 2 mamans doubles
  • En ayant 2 fois plus d’animaux, les frais de la ferme sont 2 fois plus élevés.  Il faudra donc prévoir vendre 1 animal de plus par année pour couvrir les frais de la ferme.
  • Pour avoir une femelle de plus à vendre, il vous faudra 2 mamans de plus.
  • Au bout du compte, vous devrez avoir 6 femelles simples pour aller chercher le même profit qu’avec 2 femelles du double.

Ensuite il vous faudra des mâles pour accoupler ces femelles.  Certains préfèrent acheter un mâle, l’utiliser avec toutes leurs femelles pendant 2 ans, puis le remplacer.  D’autres  (comme nous) choisissent d’avoir plusieurs mâles et de faire une rotation.  Le nombre de mâles va donc dépendre de votre choix de fonctionnement.  Il est certain que plus vous avez de femelles, plus vous devrez avoir de mâles pour éviter la consanguinité.

La vente d’animaux reproducteurs est une source de revenu plutôt incertaine puisque vous ne pouvez vraiment prévoir à quel moment vous vendrez des animaux et combien vous en vendrez.  Le revenu est grand, mais soudain.

La vente de produits

Une source de revenu plus prédictible et plus stable au fil des ans est la vente de produits de la fibre.  L’agrotourisme est très en vogue et l’achat local reprend lentement le dessus sur la mondialisation.  Les gens sont intéressés à acheter des produits naturels et écologiques produits localement.  Vous pouvez donc tirer un bon revenu d’une boutique à la ferme.  Nous sommes sur un circuit agrotouristique et nous pouvons vivre des profits de notre boutique.  Si vous n’êtes pas dans une région touristique, vous pouvez envisager la possibilité de vendre vos produits lors d’événements tels que des foires artisanales, festivals, foires commerciales, etc.

Pour avoir une boutique et attirer les visiteurs, vous n’avez pas besoin d’un troupeau énorme.  Avec environ une dizaine d’alpagas, vous pouvez facilement offrir au public une expérience agréable et intéressante.  Pour la transformation de vos produits, vous pouvez acheter la fibre et/ou le fil d’autres éleveurs en attendant que votre troupeau grossisse. Vous pouvez donc, si vous le désirez, avoir un revenu de votre boutique bien avant de générer un revenu de votre élevage.

Quoi choisir ?

Pour vivre uniquement de la vente d’alpagas reproducteurs, vous devez avoir une génétique intéressante et de très haute qualité, vous devez être actif dans votre industrie, faire des compétitions, avoir un bon marketing pour faire connaître vos animaux, etc.  C’est possible, mais il faut travailler pour se faire connaître et faire connaître notre génétique.

WEB Panier de foulards alpagasPour la boutique, l’effort marketing est plus simple, mais les heures sont passées dans la mise en marché et la vente au client.  La qualité de votre fibre, et donc la qualité de vos animaux, aura un impact direct sur le succès de votre boutique : si les produits ne sont pas doux et agréables, les clients ne reviendront pas.  Donc pour une boutique qui a du succès, il faut des alpagas de haute qualité produisant de la fibre de haute qualité.  De plus, si vous choisissez d’aller en compétition, vos clients agro-touristes seront impressionnés de savoir que vos alpagas ont remporté des prix, ce qui vous démarquera des autres élevages de moindre qualité.

Il n’y a donc pas de solution parfaite et sans effort, mais avec les alpagas, le travail ne semble pas être du travail…

Partager sur :

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail